Football

Roderick: «Servette, c’est une décision évidente»

Par Arnaud Cerutti le 06.09.2011 à 11:41

Les Grenat reçoivent Bâle samedi soir. Rencontre exclusive avec leur nouvelle recrue

Roderick, un joueur prêt au combat.?AP


Image:

Le choc Servette-Bâle, c’est pour samedi. Et l’attente charrie forcément une part de pression. Pas de quoi, pourtant, perturber la sérénité de Roderick. Accoudé à une table du Centre sportif de Balexert, le Portugais ne se prend pas la tête. Il savoure ses premières heures genevoises, tout en apprenant à connaître ses nouveaux coéquipiers.

Prêté la semaine dernière par Benfica, le futur numéro 15 semble déjà heureux comme un poisson dans le Léman. «Genève est une jolie ville, dit-il sous les yeux de José Sinval, qui s’est mué en interprète de luxe. Le cadre est idéal pour que je m’épanouisse, aussi bien dans ma vie personnelle que sur le plan du football.»

A l’heure de l’entretien, Roderick Miranda – son nom complet – fait plus que ses 20?ans. Il affiche une assurance désarmante. Pas une once de «grosse tête», mais des kilos de confiance. Taille patron à l’interview, il devra aussi l’être samedi face aux champions de Suisse. Il dit être prêt!

Roderick, à l’issue du Mondial M20, vous aviez des offres de clubs espagnols. On s’étonne presque que vous ayez choisi Servette…

Pour moi, venir ici était une décision évidente. C’était clair dans ma tête. J’ai pensé au temps de jeu, bien sûr, mais aussi au fait que Joao Alves est l’entraîneur de ce club. Sa présence a été déterminante dans mon choix. Le SFC, c’est un endroit idéal pour une première expérience à l’étranger.

Vous aviez côtoyé Joao Alves chez les jeunes à Benfica…

Tout à fait. Donc je sais de quoi il est capable. Il m’a déjà beaucoup apporté dans le passé et il peut encore me donner de précieux conseils.

Que connaissez-vous du foot suisse?

J’ai vu quelques équipes jouer en Ligue des champions. Je connais Bâle, Frei, Shaqiri… En Europe, les gens n’ont pas une bonne image du niveau de la Super League. Mais il s’y joue du très bon football. Les résultats des sélections de jeunes le prouvent.

Avec la sélection M20 portugaise, vous sortez justement d’une très belle Coupe du monde (finaliste)…

Oui, ce fut une expérience très positive. Nous étions arrivés sans pression en Colombie. Au fil des jours, tout s’est bien passé. Chaque match fut un réel plaisir. Sauf la finale, car nous n’avons rien pu faire contre le Brésil.

Maintenant, vous voici à Servette. Êtes-vous conscient des attentes qui vous entourent?

Bien sûr! Les gens vont en demander toujours plus. Ma carrière commence vraiment. Je dois montrer que je suis au bon endroit, que j’ai fait le bon choix. Je suis là pour progresser, pour me faire une place et chercher le maximum avec cette équipe.

Samedi, vous tomberez sur Bâle. A priori, vous pourriez débuter en qualité de «numéro 6»…

Je ne sais pas où je jouerai, mais demi défensif est le premier poste auquel j’ai évolué. Je suis ensuite devenu défenseur central avec le temps, mais c’est égal pour moi. La seule différence, c’est que, en «6», je devrai courir davantage.

On se souvient du fameux duel Kouassi-Shaqiri de novembre dernier, en Coupe de Suisse. Allez-vous en parler avec l’Ivoirien, suspendu samedi?

Je vais déjà regarder comment Bâle joue et prendre d’autres renseignements. Après, je suis à l’écoute des conseils. Mais il serait stupide de ne se focaliser que sur un seul joueur! Il y a encore Alex Frei, un grand buteur, et tous les autres. Mais je me sens prêt!

Après une semaine à Servette, quel premier bilan tirez-vous?

J’ai joué un match amical samedi contre Lancy (ndlr: victoire 7-0). Je suis en pleine forme. J’ai eu la chance d’être superbien accueilli par mes coéquipiers. C’est un vestiaire solidaire, très sain. Les voir rire tous ensemble me donne envie de rapidement apprendre le français.

Boutique

Livres, DVD, accessoires à des prix avantageux!

shop.tdg.ch

Boutiques à Lausanne: Avenue de la Gare 33 et Place Pépinet 3.

Mon abonnement
Services abonnés

Abonnement et renseignements

Nous contacter

Tél. 0842 850 150
lu-ve 8h-12h/13h30-17h

Fax 022 322 33 74

Depuis l'étranger:
+41 22 322 33 10

Adresse postale:
Service clients
CP 5306
1211 Genève 11