Service

Les cartes journalières CFF victimes de leur succès

Par Charlotte Micheli le 06.08.2010 à 10:40

Voyager avec les CFF n'est pas bon marché. Le bon filon des cartes journalières des communes fonctionne à merveille. Mais par leur succès, ces sésames créent quelques difficultés.

L'Arcade d'information de la Ville de Genève sur le pont de la Machine
Image: Laurent Guiraud

"Impossible d'obtenir une carte avant deux semaines" s'exclame Arthur, un utilisateur de cartes journalières CFF délivrées par les communes. Elles partent comme des petits pains en ces périodes de vacances. L'offre est attrayante mais elle est inférieure à la demande. L'Arcade d'information municipale, unique point de vente pour les résidents de la ville de Genève, est débordée.

Comment ça marche?

Ces fameuses cartes journalières des communes coûtent 35fr. Pour voyager toute la journée partout en Suisse, le prix est imbattable. En effet, une carte journalière standard n'est pas aussi avantageuse. (103fr en 1ère et 64fr en 2ème classe. A partir de 9h, 87fr et 54fr). Il est donc compréhensible que ces sésames bon marché, en comparaison aux tarifs habituels, soient très prisés. Leur nombre limité pose donc un problème.

Chaque commune a un certain effectif de cartes disponibles par jour. Entre 5 et 20 plus ou moins.

La Ville de Genève en revanche met à disposition 60 billets par jour. "Mais par rapport au nombre de demandeurs, c'est peu", affirme Marie Pahud, responsable de l'Arcade d'information municipale.

Submergée par la demande

Le nombre de convoiteurs étant plus élevé que l'offre, des insatisfactions se font entendre. Malgré les difficultés de répondre aux attentes de chaque client, "nous nous efforçons de faire face aux mécontents, gérant parfois des situations délicates", explique Marie Pahud.

Le temps important dédié à l'administration de cette prestation CFF empiète sur d'autres activités prioritaires pour les visiteurs de l'Arcade.

Des clients peu coopératifs

Le temps consacré à la vérification de l'identité et le domicile des acheteurs est considérable. Quelques-uns se servent de ruse pour contourner les normes requises et obtenir un maximum de billets, tandis que d'autres se vouent à des activités parallèles, telle que la revente. Par soucis d'équité, l'Arcade a fixé un nombre de quatre cartes journalières par foyer.

Dans les communes, la proximité permet d'éviter ce genre de désagréments. "Nous connaissons les gens de la localité, la tâche est donc plus facile et plus agréable. Nous n'avons pas besoin d'effectuer systématiquement des vérifications", signale la secrétaire de la mairie de Meyrin.

 


 

Infos pratiques:

Les cartes journalières peuvent être achetées à la mairie de chaque commune et à l'Arcade d'information municipale (pont de la Machine 1) pour les résidents de la Ville de Genève.

Il suffit de prouver qu'on est résident de la commune pour obtenir un de ces billets.

Les cartes journalières standards vendues au guichet CFF ou sur le site www.cff.ch sont réservées aux titulaires de l'abonnement demi-tarif.

 

Boutique

Livres, DVD, accessoires à des prix avantageux!

shop.tdg.ch

Boutiques à Lausanne: Avenue de la Gare 33 et Place Pépinet 3.

Mon abonnement
Services abonnés

Abonnement et renseignements

Nous contacter

Tél. 0842 850 150
lu-ve 8h-12h/13h30-17h

Fax 022 322 33 74

Depuis l'étranger:
+41 22 322 33 10

Adresse postale:
Service clients
CP 5306
1211 Genève 11